Grenoble

C’est à partir de Grenoble que l’on part à la découverte des massifs de Belledonne et de la Chartreuse. On accroche les raquettes à neige aux sangles du sac, sans oublier la pelle à neige pour mieux profiter des descentes, et on part se perdre au milieu de cette étendue de blanc éblouissant.

Lac Achard et Croix de Chamrousse à 2250 m

Sélection_003

Après une montée sinueuse vers les hauteurs du massif de Belledonne, on débarque sur le parking du parc à skid de fond. Malgré la foule qui s’est rassemblée autour de ce point de départ de plusieurs randonnées, la place ne manque pas et le paysage vaut nettement le détour.

Le début du parcours se fait surtout entre les sapins qui cachent alors un peu le soleil et la vue sur les alentours mais rapidement, le terrain se dégage pour faire place à une vaste étendue de neige immaculée. La chaleur commence d’ailleurs à se faire sentir et on tombe les premières couches une fois arrivés au lac Achard. Il s’agit ici de ne pas manquer le discret panneau qui l’annonce pour ne pas risquer de se retrouver à marcher dessus sans savoir la solidité de la glace sous la neige.

Plus on grimpe et plus le spectacle est époustouflant. De nombreuses personnes passent par ici mais il semble que les pas de tous se suivent et se chevauchent pour ne laisser qu’un trait discret dans cette immensité nette et lisse. La neige étincelle sous les rayons du soleil et elle se confond avec la mer de nuages qui cotoie les montagnes.

Habert de Chamechaude à 1580 m

Sélection_005

Avec un départ de randonnée plus bas en altitude, il faut d’abord traverser à pied le nuage avant de pouvoir admirer le paysage.

Grenoble_61

On dépasse à peine les pistes de luge improvisées par les amateurs de glisse et on admire déjà la vue sur le sommet. Mais il faut encore pas mal grimper pour en profiter vraiment. Alors on fixe les cales des raquettes et on avance en enfonçant leurs pics acérés dans les murets de neige qu’il faut escalader comme des alpinistes.

La neige s’éboule sous les pieds et on s’enfonce dedans encore plus avec les mains alors qu’on essaie de se rattraper d’une chute mais au final il y a plus de peur que de mal et la récompense est au rendez-vous.

Heureusement, le retour est beaucoup plus amusant…

Grenoble

Grenoble_53.JPG

Merci encore à Pauline et ses colocataires pour l’accueil. En particulier, on n’oubliera pas la vue de l’appartement qui nous a offert un réveil époustouflant avec le massif de la Chartreuse sur la droite en ouvrant le volet dans la chambre et le massif de Belledone en face de la table du petit déjeûner.

Grenoble_4

Toutes les photos

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s